Témoignage

Une histoire pour ma fille

Il était une fois une petite boite.
Dans cette petite boite, il y avait une petite fille.
La petite fille s’était enfermée dans cette boite pour se protéger. Quand elle était petite, il lui est arrivé des histoires si tristes. Elle n’avait plus envie que cela recommence. Alors pour que cela ne recommence pas, elle s’enferma dans la boite.
Un jour la petite boite a été adoptée. Je veux dire la petite fille a été adoptée.
La maman s’aperçut très vite que la petite fille était bien à l’abri dans une boite.
Elle essaya de trouver la clé. Mais c’était la petite fille qui avait la clé.
– Il faut que j’arrive à ouvrir la boite, ce dit-elle, autrement ma petite fille ne saura jamais combien je l’aime, je ne pourrai pas lui faire des bisous et des câlins. Et elle aussi ne pourra pas me faire des câlins et me dire son histoire.
Alors la maman essaya d’ouvrir la boite. Elle prit un coton d’amour et frotta, frotta.
Mais la petite fille était bien à l’abri dans sa boite. Parfois elle entendait un petit frottement, mais c’était tout.
– Je ne vais jamais y arriver, dit la maman, je vais user mon coton d’amour, c’est tout.
Mais le coton ne s’usait pas. C’était la main de la maman qui se fatiguait, puis son bras, puis la maman toute entière qui se fatiguait.
Comme elle était fatiguée, elle s’énerva vite et se mit à crier après la boite.
La petite fille l’entendait. Et de temps en temps elle ouvrait la boite. Mais elle la refermait vite, car cette maman qui crie lui faisait peur.
La maman vit la boite s’ouvrir, puis se refermer.
– Ouf, ma petite fille m’entend quand je crie à travers la boite, peut-être qu’il faut que je continue comme cela.
Mais la boite restait trop souvent fermée. La maman a repris son coton d’amour.
Mais est-ce que la petite fille sentait quelque chose ? Comment peut-on sentir la douceur d’un coton quand on est dans une boite.
Alors la maman a pris la petite boite. Elle est partie chez une dame, une dame-spécialiste-pour-ouvir-les-boites
En effet la petite fille est sortie de sa boite et raconta son histoire.

La maman compris pourquoi la petite-fille s’était enfermée dans une boite. La petite-fille avait peur qu’on l’abandonne. Deux fois cela lui était arrivé, par son papa et sa maman de naissance, et par la dame qui s’était occupée d’elle avant l’adoption.
– Mais comment il faut que je fasse pour que la boite reste ouverte ?
– Ce sera difficile, mais votre petite fille aime les gâteries, les bonbons, la musique, les copines, faire la fête.
– Je ne savais pas, elle ne m’a rien dit car elle est restée tout le temps dans sa boite.
– Profitez-en maintenant qu’elle en est sortie, dit la dame- spécialiste-pour-ouvir-les-boites.
La maman essaya, mais il n’y a pas que des fêtes et de la musique. Il faut aller à l’école, faire des devoirs et quand cela n’allait pas comme elle le voulait, la petite fille retournait dans sa boite.
Alors sa maman se fâcha. Elle prit les grands moyens. Elle prit un ouvre-boite. Mais un ouvre-boite cela fait des trous, cela coupe.
– Arrêtes tu me fais mal, je ne veux pas d’une maman méchante, qui gronde tout le temps, dit la petite fille à travers la boite.
La maman le savait, que si elle faisait comme cela, c’était méchant. Mais comment faire pour que la boite reste suffisamment ouverte pour qu’elle puisse parler avec sa fille. Comment faire ? Cela lui faisait de la peine de ne pas savoir et cela la mettait en colère aussi.
Alors elles retournèrent voir la-dame-spécialiste-pour-ouvrir-les-boites.
– Aidez-nous à ouvrir la boite, on sait qu’elle va bientôt s’ouvrir, on sait que cela sera difficile et long, mais il faut que l’on y arrive, nous avons tellement de choses à nous dir

Un commentaire concernant “Témoignage

  1. Merci pour cette histoire tellement vraie. Nos enfants comptent sur cette petite boîte pour se protéger alors que la boîte rend toute la famille malheureuse.

Les commentaires sont fermés.